Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Marion Crépin Ostéopathe D.O Annecy et Meythet

Ma formation
   Après avoir effectué mes cinq années d'études à l'Institut Supérieur d'Ostéopathie de Lille, école agréée par l'Etat en 2007, j'ai obtenu mon diplôme en septembre 2009.
Par la suite, j'ai continué à me former notamment autour de la périnatalité, avec plusieurs modules de formation en pédiatrie ostéo Bébé et ostéonat ainsi que plusieurs formations autour de la grossesse et du yoga pré et post partum à l'institut Bernadette de Gasquet. Récemment, je me suis formée à l'ostéopathie dentaire et orthodontique.

Lors de notre cursus scolaire, nous avons été formés à toutes les techniques d’ostéopathie, les manipulations ostéo articulaires, les techniques fonctionnelles, viscérales et crâniennes. Dans ma pratique, j’utilise généralement les techniques douces mais n’hésite pas à manipuler lorsque cela est nécessaire, et ce avec l’accord du patient.


Vous souhaitez prendre rendez-vous ?              

Par internet en cliquant ci dessous ou par téléphone au 06 37 18 50 14.

PRENDRE RDV SUR INTERNET

Consultations au cabinet et sur RDV du lundi au vendredi de 9h à 20h45 et le samedi de 9h à 15h.


Fondée en 1874 par le médecin américain Andrew Taylor Still, l’ostéopathie est une thérapie manuelle encore méconnue et souvent décriée, mais dont les résultats auprès des patients apportent la preuve de sa raison d’être dans le système de santé actuel.

Son but est de rechercher et de traiter les restrictions de mobilité touchant l'ensemble des structures du corps humain. Elle se base sur trois grands principes.
  • L’unité du corps. En effet chaque structure anatomique est reliée aux autres par l’intermédiaire d’os, de muscles, de viscères, etc.  C’est pour cela que dès qu'une structure présente une perturbation dans son fonctionnement, cela retentit non seulement sur les structures anatomiques proches mais sur celles un peu plus éloignés
  • L’influence de la structure sur la fonction. Les structures du corps et les fonctions qu'elles doivent remplir sont interdépendantes. Dès qu'une structure commence à perdre de la mobilité, la fonction qu'elle est censée remplir est perturbée.
  • La suprématie du rôle de l’artère et l’auto guérison. En effet, l’artère libérée vascularise mieux les organes alentours ce qui contribue à l’auto guérison et au meilleur fonctionnement de l’organe. 

Les indications de l’ostéopathie :
L’ostéopathie se démarque des autres approches médicales dans la mesure où elle ne traite pas des symptômes mais avant tout des personnes. Voici néanmoins une liste de symptômes pour lesquels elle est particulièrement indiquée :
  • Les troubles du système locomoteur qui comprend les os, articulations, muscles, fascias : L’ostéopathe pourra agir sur vos lombalgie, dorsalgie et cervicalgie, torticolis et lumbago, sur des douleurs des membres inférieurs et supérieurs, sur des tendinites, des entorses et séquelles d’entorses, sur l’arthrose et certaines déformations vertébrales telles que la scoliose.
  • Les troubles du système neurologique : les sciatiques, les cruralgies, les névralgies intercostales et brachiales.
  • Les séquelles de traumatismes : certains traumatismes causent des douleurs récurrentes, il est important de consulter un ostéopathe en cas de fractures, d’entorses, de chutes et chocs violents, d’accidents de la voie publique ou après certaines interventions chirurgicales.
  • Les céphalées et migraines : les céphalées plus communément appelées maux de tête ainsi que les migraines peuvent être soulagées grâce à l’ostéopathie. En effet, elles peuvent résulter d’une compression nerveuse ou vasculaire, d’un blocage d’origine vertébral notamment cervical ou sont liées au cycle menstruel. L’ostéopathe, après l’interrogatoire et l’examen, déterminera quelles en sont les causes et vous proposera un traitement.
  • Les troubles du système ORL : les sinusites, otites, à répétition chez l’enfant ou l’adulte peuvent être soignées quand elles résultent d’une dysfonction crânienne.
  • Les troubles digestifs : l’ostéopathie de soulager certains troubles digestifs tels que les reflux acides, les ballonnements, les problèmes de transit, etc. En effet, tous les organes sont reliés les uns aux autres par des attaches « ligamentaires », une boucle neurologique les reliant de la même manière au crâne, au sacrum, et aux vertèbres. Des compressions sur le passage des nerfs, des blocages vertébraux, ou des tensions sur ces membranes peuvent entrainer des troubles digestifs. L’ostéopathe redonnera du mouvement à ces structures, rendant ainsi votre digestion plus facile.
  • Les troubles de l’appareil gynéco-urinaire : certains troubles urinaires et gynécologiques tels que l’infertilité, les douleurs menstruelles, les fuites urinaires peuvent être canalisés voire disparaitre grâce à l’ostéopathie.
  • Grossesse, Nouveau-nés et enfants :  Durant la grossesse, des douleurs articulaires et musculaires peuvent apparaitre, vous pouvez consulter un ostéopathe sans danger pour vous ni pour l’enfant.  Si votre bébé présente des troubles du sommeil, des régurgitations, un inconfort digestif, une gêne pour tourner la tête, ou une plagiocéphalie l’ostéopathie peut l’aider à mieux  supporter cela et lui permettre de retrouver calme et sérénité.
  • En orthodontie, avant le traitement orthodontique chez le jeune enfant et pendant le traitement chez les enfants et adultes.
  • En prévention : il est important de consulter une ou deux fois par an, notamment chez les sportifs. Ainsi, l’ostéopathe aidera l’organisme à retrouver une harmonie et un fonctionnement normal en vous épargnant une douleur intense ou un blocage aigu.
Déroulement d'une séance
    Une séance d’ostéopathie dure en moyenne 45 minutes et se compose de trois parties :
Elle commence par l’anamnèse ou interrogatoire, qui permet à l’ostéopathe de mieux vous connaitre pour cibler son traitement. En effet, il est primordial de connaitre l’historique et l’origine de vos symptômes, ainsi que vos antécédents médicaux et vos traitements car ils peuvent être des contre indications au traitement. Votre passé traumatique est tout aussi important dans la mesure où vos douleurs actuelles peuvent découler d’anciens traumatismes. Cette étape permettra aussi au praticien d’étudier vos examens complémentaires (biologie, radiographies, scanner..) si nécessaire.
    Vient ensuite l’examen clinique, qui permet à l’ostéopathe de déterminer les structures hypo mobiles, et de ce fait pathologiques. Durant cette étape, l’ostéopathe examine en priorité les membres inférieurs, le bassin, la colonne vertébrale, l’abdomen, les épaules ainsi que le crâne. Et enfin, le traitement a pour but de rééquilibrer les structures dysfonctionnelles grâce à des techniques adaptées à vos antécédents, votre morphologie et votre âge. A la fin de la séance, l’ostéopathe peut vous donner quelques conseils pour prévenir la récidive.

Les différentes techniques utilisées :  
L’ostéopathe utilise plusieurs types de techniques adaptées à votre morphologie et à vos antécédents.
Ces techniques sont :
  • Les manipulations fonctionnelles : ce sont des manipulations douces, durant lesquelles le thérapeute accompagne la structure (articulations, membranes, etc.) jusqu’au point de relâchement qui permettra l’autocorrection de la lésion. (photo)
  • Les manipulations structurelles ou ostéo-articulaires : ce sont des techniques qui nécessitent l’application d’une pression brève sur une structure (par exemple une vertèbre). Elles peuvent être désagréables, mais ne sont en aucun cas douloureuses. Un craquement peut alors survenir, suite à la libération de l’air compris dans l’articulation.
  • Les manipulations viscérales : elles permettent de redonner de la mobilité aux organes (intestins, foie, estomac, etc.) grâce à la libération des attaches vertébrales ainsi qu’à la désolidarisation et la vidange des organes. Les organes digestifs peuvent en effet être en lien avec certains symptômes tels que les lombalgies ou encore les dorsalgies. (photo)
  • Les manipulations crâniennes : il s'agit de légères pressions permettant de rétablir les mouvements des os crâniens et des membranes intra crâniennes. Elles permettent de soulager vos céphalées et vos migraines ainsi que certaines cervicalgies. (photo)
La grossesse
  Lors de la grossesse, le corps subit des transformations hormonales et mécaniques, pouvant être à l’origine de douleurs lombaires, pelviennes, de sciatiques ou de troubles digestifs. En effet, l’utérus grossissant, il refoule les organes viscéraux et accentue la lordose lombaire, provoquant ainsi la modification morphologique du bassin par l'horizontalisation du sacrum provoquant des tiraillements des ligaments lombaires et pelviens.
  L’ostéopathe intervient grâce à des techniques douces ou fonctionnelles sur les zones en perte de mobilité qui subissent de trop fortes pressions. A la fin de la grossesse, il peut vérifier la mobilité des structure impliquées dans l’accouchement. De plus, il est souvent nécessaire que la maman consulte l’ostéopathe quelques semaines après l’accouchement pour redonner de la souplesse au bassin et prévenir de futures douleurs.
  L’ostéopathie n’est en aucun cas dangereuse pour l’enfant ni pour la maman.
Nourrissons/Enfants
Le nourrisson:
Quelle que soit la durée de l'accouchement et ses contraintes (utilisation de forceps, de spatules…) c' est toujours un moment délicat pour le nouveau né. En effet, de fortes pressions surviennent sur les os crâniens, la colonne, les bras, etc. Certains troubles, tels que le torticolis congénital ou la malposition des pieds, résultant de pressions in utéro, se dépistent immédiatement. D’autres, tels que le crâne aplati, les reflux gastriques, surviennent quelques mois après l’accouchement. Ces troubles et leurs conséquences peuvent être évités par un examen ostéopathique du nourrisson dans ses premiers mois.
  Pendant sa consultation, l’ostéopathe mène tout d’abord un interrogatoire pendant lequel il se renseigne sur la grossesse, l’accouchement, et les premiers temps de vie du nourrisson afin de connaitre ses habitudes et de repérer d’éventuelles complications. Ensuite, par un examen palpatoire, il recherche les zones en restriction de mobilité, tout particulièrement au niveau du crâne, de la colonne et du bassin. Le traitement se fera uniquement par des techniques douces ou fonctionnelles.
  Une séance d’ostéopathie est conseillée après chaque accouchement mais elle l’est d’autant plus si c’est votre premier accouchement, s’il a été long, s’il y a eu utilisation d’instruments ou si le bébé a été en souffrance ou prématuré. N’hésitez pas à consulter si l’enfant ne parvient pas à tourner la tête, et que le crâne commence à s’aplatir, ou encore s’il a subit un traumatisme, telle qu’une chute, après la naissance. Des troubles de la déglutition ou de la succion, des reflux gastriques ou des troubles du transit doivent également vous inciter à consulter rapidement votre ostéopathe. Enfin, un enfant très agité, qui dort peu et pleure beaucoup, peut aussi avoir besoin d’un traitement.

Pour les plus grands
  Il est intéressant de consulter un ostéopathe une fois par an pour les enfants, pour le dépistage de blocages articulaires suite à des traumatismes (chutes, entorses, ...) ou des déformations vertébrales telles que la scoliose (une prise en charge précoce chez un ostéopathe permet de limiter leur progression et de soulager les douleurs qu’elles engendrent).
L’ostéopathie permet également d’apaiser des enfants ayant des troubles du concentration, une nervosité excessive, voire une hyperactivité.
  Enfin, si votre enfant présente une malposition dentaire, et qu’un appareillage est envisagé, il est fortement conseillé de consulter lors de moments clés. Ainsi, au moins un an avant la pose de l’appareil, pour élargir le palais, mais aussi pendant le traitement, lors du resserrage des bagues, pour anticiper les effets secondaires (maux de tête, douleurs vertébrales…),  et finalement lorsque l’appareil est retiré pour redonner de l’harmonie au mécanisme crânien.
   Les articulations, muscles et  ligaments sont soumis à d’importantes contraintes biomécaniques lors de la pratique sportive. Cela peut limiter les performances aussi bien dans le sport loisir que dans le sport de compétition en entraînant des douleurs aiguës ou chroniques.
  L’ostéopathie est un moyen efficace pour améliorer vos performances en traitant les véritables causes des douleurs et des blocages articulaires, mais aussi en améliorant le potentiel et la puissance musculaire, la souplesse articulaire et la capacité respiratoire.
  Pour les sportifs de haut niveau, il est conseillé de consulter un ostéopathe régulièrement, à raison d’un bilan par trimestre. Pour les sportifs plus occasionnels, un ou deux bilans par an suffisent.
Les sportifs
Les consultations durent entre 30 et 45 minutes et sont facturées 65 euros.  
Le règlement peut se faire par chèque ou espèces.
Les traitements ostéopathiques en France ne sont pas remboursés par la sécurité sociale mais peuvent l’être par votre mutuelle. A chaque fin de séance, je vous donnerai une facture à transmettre à votre complémentaire santé.
  • 16 Rue de la République Annecy et/ou à la maison Gaia 31 route de Frangy Meythet.